Limites d’emploi imposées par la contrainte de sélectivité aux systèmes de transport guidé en site propre

Sommaire. — Pour assurer un service sélectif entre n stations (c’est-à-dire sans arrêt
aux stations intermédiaires), avec un temps d’attente en station ne dépassant pas une limite supportable ta, il faut mettre en circulation un trafic minimal:

n (n – l)/ta véhicules/unité de temps.

Si tous ces véhicules empruntent la même voie, formant un circuit fermé sur lequel les stations sont placées en dérivation, et si les véhicules successifs sont séparés par un intervalle de temps Δ de sécurité, le temps d’attente est :

ta ≅ 0,5 n(n — 1)Δ (effet de queue non compris).

Lire le pdf : systemes de transport PRT

Suite => Etude des déplacements de piétons par la méthode des agrégats (R.A.I.R.O. Recherche Opérationnelle vol 14 n°2 1980 pp 193-210)

Ce contenu a été publié dans PROBLÈMES TECHNIQUES, RECHERCHE OPÉRATIONNELLE, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.